Christian Rauth

Christian Rauth en 2013. 10è anniversaire du Festival des 24 courts.

Christian Rauth mène avec talent et succès des projets divers et variés. Tantôt metteur en scène, tantôt écrivain, acteur, scénariste… Ses rôles à la télévision sont connus du grand public (Navarro, Les monos, Père et Maire…) mais, et cela nous concerne directement, il est le co-auteur avec Sam Karma du scénario du court-métrage Omnibus. Ce court-métrage a obtenu la Palme d’or à Cannes en 1992, le César du Meilleur court-métrage en 1992 et l’Oscar du Meilleur montage en 1993. Il a présenté ce court-métrage à Bouloire le 2 février 2013.

 

 

 Le court-métrage antichambre du long métrage ou format à part entière ? Les deux mon capitaine ! dirais-je, selon l’expression consacrée. Pour certains réalisateurs c’est une façon de rentrer dans «la cour des grands», pour d’autres c’est une façon de s’exprimer tout court (c’est le cas de le dire) comme le démontre la montée en puissance des films très courts sur le Net. Par expérience, pour en avoir écrit et joué quelques-uns et pour en avoir vu de nombreux, je vais énoncer une lapalissade : «j’aime que le court-métrage, soit court». Alors… et pour faire très court, sachez que le genre perdure grâce aux dizaines de festivals comme celui-ci, les distributeurs ayant hélas oublié depuis belles lurettes de les diffuser dans les salles. C’est sans doute ce qui explique l’indifférence du grand public pour ces petits films, qui recèle parfois des perles qui valent bien les grands.

Bon festival à vous !

Christian Rauth