Firmine Richard

Firmine Richard en 2012.

 

C’est sous la neige que Firmine Richard est venue présider le jury des 24 courts 2012.

 

2012 marqua aussi la seule édition du festival des 24 courts au cinéma de Mulsanne.

 

 

 

 

 

 

Faire un court-métrage, c’est l’occasion pour un réalisateur de mettre en pratique tout ce qu’il a appris auparavant en tant qu’assistant. Mais il faut réussir son film. Un court-métrage, c’est souvent un 1er film. Il faut donc être efficace : un bon début, un développement rapide et une fin qui surprenne.

Ce qui n’est pas un exercice facile. Il faut savoir synthétiser. Faire court ce n’est pas évident. Quand un court-métrage est réussi cela démontre une grande maîtrise du jeune réalisateur qui deviendra un grand. En général, les réalisateurs de court-métrages souhaitent passer au long métrage. On va dans un festival de court-métrages avec le même état d’esprit que dans

un festival de longs. Lorsque nous nous retrouvons dans un festival comme le Festival des 24 courts, c’est pour voir en très peu de temps des sujets et des univers différents.

Parfois des films de cinq minutes peuvent être ennuyeux, même si c’est rare, l’avantage c’est que c’est court !

Bon festival à tous.

Firmine Richard