Michel Crémadès

Michel Crémadès  en 2010.

Bonjour à tous les passionnés du court ,

Je prends la définition de « court métrage » :

Le court métrage représente un véritable tremplin pour les jeunes réalisateurs. Il demande beaucoup moins de moyens qu’un long métrage, et c’est pour cette raison que la plupart des plus grands réalisateurs ont commencé par réaliser des courts métrages.

J’adore voir des courts car effectivement  il y a généralement peu de moyens, d’où l’obligation d’avoir plus d’idées, de réfléchir  avec acuité à son sujet, éviter de partir dans tous les sens car un court métrage est, par définition un film court !

Il faut trouver des astuces pour tourner afin de contourner certaines difficultés techniques. Il m’est arrivé de voir un caddie de supermarché faire office de travelling ! Nous sommes dans l’artisanat pur et sur un tournage de court métrage, l’esprit d’équipe est une chose tellement important ! Pas d’égo, sandwichs à gogo et surtout coucher tard, lever tôt …

Il est vrai que le court métrage peut servir de tremplin même si, malheureusement, on n’a plus obligation d’en diffuser au cinéma en première partie de longs.

Le court métrage, c’est comme le café théâtre ou le cabaret au théâtre, les mains dans le cambouis, on apprend à « faire ». Merci à tous ceux qui organisent des festivals comme celui là, on voit certes des films plus ou moins bons, mais, aucune importance, le principal c’est d’aller jusqu’au bout de ses rêves, de sa passion.

Je souhaite beaucoup de courage à tous ces jeunes réalisateurs et, pour faire court, je vous souhaite un excellent festival !

Michel Crémadès.